Deux minutes pour s’informer sur les marchés financiers

Que faut-il retenir de la semaine passée ?

La Banque centrale européenne (BCE) a abaissé ses taux d'intérêt pour la première fois depuis 2016 et approuvé un nouveau cycle d'achat d'obligations pour soutenir la croissance économique d'une zone euro en perte de vitesse. Elle a réduit le taux de dépôt de 10 points de base pour le ramener à un plancher record de -0,5 % et a annoncé la relance de l'assouplissement quantitatif à un rythme de 20 milliards d'euros par mois dès novembre. La BCE a déclaré que les taux resteraient " à leur niveau actuel ou à un niveau inférieur " jusqu'à ce que l'inflation se rapproche de l'objectif de " moins de 2 %, mais proche de 2 % ", citant une " faiblesse plus prolongée " de l'économie de la zone euro et la persistance de risques baissiers importants.

 

État du monde

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a suspendu le Parlement jusqu'au 14 octobre, mais a été contraint de défendre sa décision, celle-ci ayant été jugée " illégale " par la plus haute juridiction civile d'Écosse. La Cour suprême examinera un recours en appel cette semaine, de sorte que le Parlement pourrait être rappelé. Le gouvernement a publié son évaluation du " pire scénario " concernant l'impact d'un Brexit sans accord après un vote des députés, vote que le Premier ministre a perdu après avoir également perdu celui appelant à la tenue d'élections anticipées.

 

Le chiffre de la semaine

16

La Chine a supprimé les droits de douane sur 16 importations américaines avant la reprise des négociations commerciales avec les États-Unis. 

En retour, le président américain Donald Trump a retardé de deux semaines la hausse des droits de douane sur 250 milliards de dollars de marchandises chinoises en gage de " bonne volonté ". Parallèlement, de nouvelles données ont montré que les exportations chinoises avaient chuté de 1 % en août en raison du ralentissement des exportations vers les États-Unis. Les conflits commerciaux ont également pesé sur l'Allemagne, dont l'économie dépend des exportations et qui devrait entrer en récession au troisième trimestre, selon un nouveau rapport de l'institut économique Ifo.

 

Eclairage

Société cotée en bourse qui perd de l’argent et qui ne poursuit ses activités qu'en refinançant sa dette de façon répétée.

 

Prochaines échéances

Les projecteurs seront braqués cette semaine sur les décisions relatives aux taux d'intérêt de la Réserve fédérale américaine mercredi et sur celles de la Banque d'Angleterre et de la Banque du Japon jeudi. Toujours cette semaine, l'indice du climat économique de la zone euro sera publié mardi. Parmi les données publiées mercredi figurent les exportations et les importations japonaises ainsi que l'inflation dans la zone euro et au Royaume-Uni. Les chiffres de l'inflation au Japon suivront vendredi, de même que l'indice allemand des prix à la production.

L’investissement sur les marchés implique un risque de perte en capital.

Si vous souhaitez vous désinscrire de cette publication, merci de cliquer ici

Si vous voulez suspendre vos abonnements AXA IM, merci de cliquer ici

Ce document est exclusivement conçu à des fins d’information. Il ne constitue ni un élément contractuel, ni un conseil en investissement. Il a été établi sur la base d'informations, projections, estimations, anticipations et hypothèses qui comportent une part de jugement subjectif. Ses analyses et ses conclusions sont l’expression d’une opinion indépendante, formée à partir des informations disponibles à une date donnée.

Ainsi, compte tenu du caractère subjectif et indicatif de ces analyses, nous attirons votre attention sur le fait que l'évolution effective des variables économiques et des valorisations des marchés financiers pourrait s'écarter significativement des indications (projections, estimations, anticipations et hypothèses) qui vous sont communiquées dans ce document. En outre, du fait de leur simplification, les informations contenues dans ce document peuvent n’être que partielles. Elles sont susceptibles d'être modifiées sans préavis et AXA Investment Managers n’est pas tenu de les mettre à jour systématiquement.

Toutes ces données ont été établies sur la base d’informations rendues publiques par les fournisseurs officiels de statistiques économiques, et de marché. L’ensemble des graphiques du présent document, sauf mention contraire, ont été établi à la date de publication de ce document.

Les destinataires de ce document s’engagent à ce que l'utilisation des informations y figurant soit limitée à la seule évaluation de leur intérêt propre en considération des stratégies visées. Toute reproduction partielle ou totale des informations ou du document est soumise à une autorisation préalable expresse de la Société.

Rédacteur : AXA Investment Managers Paris – Tour Majunga – 6, place de la Pyramide – 92908 Paris La défense cedex. Société de gestion de portefeuille titulaire de l’agrément AMF N° GP 92-08 en date du 7 avril 1992 S.A au capital de 1 384 380 euros immatriculée au registre du commerce et des sociétés de Nanterre sous le numéro 353 534 506