Deux minutes pour s’informer sur les marchés financiers

Que faut-il retenir de la semaine passée ?

Le marché mise de plus en plus sur une réduction des taux d’intérêt américains en juillet. Lors de son audition semestrielle devant le Comité des services financiers de la Chambre des représentants américaine, le président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, a déclaré que lors de la réunion de juin, il était apparu de plus en plus justifié d’adopter une politique monétaire plus accommodante. Il a en outre ajouté que depuis le mois de juin, les tensions commerciales et les incertitudes continuaient de peser sur les perspectives économiques américaines. Les marchés financiers ont bien accueilli la nouvelle, puisque mercredi, au cours des échanges intrajournaliers, le S&P 500 a franchi la barre des 3 000 points pour la toute première fois.

 

État du monde

La Commission européenne s’attend à ce que l’économie de la zone euro augmente de 1,4 % l’an prochain, soit à un rythme légèrement plus lent que les 1,5 % prévus initialement. Cette révision à la baisse reflète principalement les tensions commerciales et les incertitudes politiques. Nous tablons quant à nous sur une croissance plus faible : 1,1 % cette année et 1,2 % en 2020. L’économie britannique a renoué avec la croissance en mai, le PIB ayant progressé de 0,3 % après s’être contracté de 0,4 % en avril. On anticipe toutefois un léger recul de la croissance trimestrielle du Royaume-Uni pour la première fois depuis 2012.

 

Le chiffre de la semaine

3,4%

3,4 % : la plus forte baisse de la croissance économique à Singapour depuis 2012. Ce repli reflète l’impact des tensions commerciales sur l’économie mondiale. Singapour est très dépendant du commerce extérieur et le pays est un bon indicateur de tendance de la demande mondiale. La contraction annualisée de son PIB de 3,4 % au deuxième trimestre est pire que prévu et marque une chute considérable par rapport à la croissance de 3,8 % enregistrée au premier trimestre.

 

Eclairage 

Décalage de liquidité

Décalage de liquidité : un décalage de liquidité dans un fonds d’investissement survient lorsque les actifs ne peuvent pas être vendus assez rapidement pour que les investisseurs puissent retirer leurs liquidités en temps voulu. Par exemple, si le fonds détient des instruments financiers plus complexes faisant l’objet d’une demande moindre, il se peut que ces derniers soient plus difficiles à échanger. Toutefois, les autorités de réglementation ont adopté des règles qui interdisent aux fonds communs de placement de dépasser une certaine proportion de titres illiquides.

 

Prochaines échéances

Les chiffres du PIB chinois pour le deuxième trimestre seront publiés lundi, tandis que les dernières données sur le chômage au Royaume-Uni, et sur les ventes au détail ainsi que sur la production industrielle aux États-Unis seront communiquées mardi. Les chiffres de l’inflation seront dévoilés mercredi pour le Royaume-Uni et la zone euro. Enfin, l’indicateur de confiance des entreprises Tankan au Japon sera communiqué jeudi, suivi par les données de l’inflation japonaise qui sortiront vendredi.

 

L’investissement sur les marchés implique un risque de perte en capital.

Si vous souhaitez vous désinscrire de cette publication, merci de cliquer ici

Si vous voulez suspendre vos abonnements AXA IM, merci de cliquer ici
Ce document est exclusivement conçu à des fins d’information. Il ne constitue ni un élément contractuel, ni un conseil en investissement. Il a été établi sur la base d'informations, projections, estimations, anticipations et hypothèses qui comportent une part de jugement subjectif. Ses analyses et ses conclusions sont l’expression d’une opinion indépendante, formée à partir des informations disponibles à une date donnée.

Ainsi, compte tenu du caractère subjectif et indicatif de ces analyses, nous attirons votre attention sur le fait que l'évolution effective des variables économiques et des valorisations des marchés financiers pourrait s'écarter significativement des indications (projections, estimations, anticipations et hypothèses) qui vous sont communiquées dans ce document. En outre, du fait de leur simplification, les informations contenues dans ce document peuvent n’être que partielles. Elles sont susceptibles d'être modifiées sans préavis et AXA Investment Managers n’est pas tenu de les mettre à jour systématiquement.

Toutes ces données ont été établies sur la base d’informations rendues publiques par les fournisseurs officiels de statistiques économiques, et de marché. L’ensemble des graphiques du présent document, sauf mention contraire, ont été établi à la date de publication de ce document.

Les destinataires de ce document s’engagent à ce que l'utilisation des informations y figurant soit limitée à la seule évaluation de leur intérêt propre en considération des stratégies visées. Toute reproduction partielle ou totale des informations ou du document est soumise à une autorisation préalable expresse de la Société.

Rédacteur : AXA Investment Managers Paris – Tour Majunga – 6, place de la Pyramide – 92908 Paris La défense cedex. Société de gestion de portefeuille titulaire de l’agrément AMF N° GP 92-08 en date du 7 avril 1992 S.A au capital de 1 384 380 euros immatriculée au registre du commerce et des sociétés de Nanterre sous le numéro 353 534 506